Consommation : les petits pots pour bébé se déclinent à toutes les sauces

FRANCE 2

Le marché est estimé à plus de 500 millions d'euros. Comment sont conçus les plats de ces pots ? Les explications de France 2.

Petits pois-carottes, poulet-pommes de terre, les recettes sont irrésistibles pour les papilles des tous petits. Dans les supermarchés, les Français se les arrachent depuis plus d'un demi-siècle. La France est la championne d'Europe du petit pot. "C'est plus pratique, on gagne du temps", témoigne une maman. Désormais, ces plats préparés se déclinent même en bol et en assiette. Nos bébés en avalent en moyenne plus de 50 kilos par an. Pour les grands groupes qui dominent le marché comme Danone et Nestlé, le pactole représente près de 500 millions d'euros.

Une solution d'appoint

France 2 s'est rendue dans une usine en Corrèze chez le numéro un français. Dans les petits pots, les pesticides doivent être indétectables. "Derrière chaque pot, on a un bébé. On se doit d'être irréprochable", commente une salariée. Conservateurs et agents artificiels sont interdits. En revanche, il y a 0,1% de sel. Les recettes sont élaborées par des chefs. Chaque produit doit avoir la bonne texture. Certains médecins pointent du doigt le goût uniforme de ces petits pots. Cela peut poser des problèmes pour diversifier les repas de l'enfant par la suite. De nombreux pédiatres conseillent de cuisiner au maximum les repas des bébés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne