Cœur artificiel : un troisième implanté en France

(Un troisième cœur Carmat implanté en France début avril. L'opération a eu lieu à l'hôpital Georges Pompidou de Paris © MAXPPP)

Un troisième cœur artificiel a été implanté en France début avril. C'est le journal Libération qui révèle cette information ce mardi. L'opération se serait bien passée. Les trois cœurs artificiels implantés ont été fabriqués par la même entreprise, Carmat.

C'est le journal Libération qui révèle l'information ce mardi. Un troisième coeur artificiel a été implanté en France début avril. Aucune information n'a filtré concernant l'identité du patient. Comme pour les deux premiers, c'est un coeur artificiel fabriqué par l'entreprise Carmat, qui reste discrète pour l'instant sur l'opération. Selon le quotidien, la transplantation se serait déroulée il y a deux semaines à l'hôpital Georges Pompidou de Paris, menée par le professeur Christian Latrémouille, comme pour la première opération en décembre 2013. 

 Des enjeux économiques colossaux

Carmat est une société française, basée à Vélizy-Villacoublay, dans les Yvelines. Ellle est côtée en Bourse et elle dépend donc de la confiance de ses investisseurs, qui dépensent, pour l'instant à perte, des millions d'euros chaque année pour la recherche. Le coeur artificiel Carmat n'en est qu'au stade des premiers essais cliniques. Le premier patient transplanté en décembre 2013 était décédé trois mois plus tard, car son coeur avait cessé de fonctionner. Le deuxième patient, transplanté en août 2014, semble être en bonne santé. Il s'est affiché en train de faire du vélo dans un article du Journal du dimanche, trois mois après l'opération. La communication autour des patients est ultra-contrôlée par le groupe, car si le coeur artificiel Carmat devient la référence, il pourrait rapporter des milliards d'euros dans les prochaines  années.

A lire aussi ►►► Les premières transplantations de coeurs artificiels en France 

Vous êtes à nouveau en ligne