La NASH, un mal du siècle évitable

Malbouffe et sédentarité sont les principales responsables de la NASH, ou stéatose hépatique non alcoolique. Cette maladie silencieuse est de plus en plus courante.

Appelée aussi maladie du foie gras ou encore maladie du soda, la NASH est provoquée par l’accumulation de graisse dans le foie qui le rend gras. Et quand rien n’est fait, cela évolue en inflammation, avec l’émergence de lésions. Pour traiter cette maladie, on recommande aux patients de mieux manger, de perdre du poids et de faire du sport. Dans un cas sur deux, ces règles hygiéno-diététiques permettent de retrouver un foie sain.

Des médicaments en cours d’évaluation

« On a les résultats maintenant des premiers médicaments qui n’ont pas une efficacité à 100% mais qui sont déjà intéressants parce qu’ils permettent de diminuer la graisse et l’inflammation dans le foie. Ces médicaments bloquent finalement l’accumulation de graisse, bloquent l’inflammation et évitent la progression vers la cirrhose et vers le cancer » explique Pr Patrick Marcellin, hépatologue à l’Hôpital Beaujon / AP-HP (92). Après des années de recherche, ces médicaments très attendus représentent un espoir pour les patients et les spécialistes de la NASH. Ces nouveaux traitements sont attendus d’ici la fin de l’année.

Vous êtes à nouveau en ligne