Cancers pédiatriques : l'inquiétude d'une commune de Loire-Atlantique

FRANCE 2

À Sainte-Pazanne (Loire-Atlantique), six cas de cancers pédiatriques ont été recensés depuis 2015, six autres cas ont été signalés dans trois communes aux alentours. Une réunion a été organisée jeudi 4 avril avec les autorités sanitaires.

La salle municipale n'était pas assez grande. Un millier de parents, un sixième de la commune, est venu demander pourquoi. Pourquoi à Sainte-Pazanne (Loire-Atlantique), 12 enfants ont été atteints d'un cancer en quatre ans ? Pendant près de trois heures, les hypothèses se succèdent, notamment sur les produits de traitement en campagne ou encore sur la présence de lignes à haute tension. Face à l'inquiétude des familles, des médecins ont évoqué plusieurs pistes.

Des résultats d'analyses dans six mois

Soit une pollution au benzène donc aux hydrocarbures, ou bien les pesticides, ou encore le radon, un gaz radioactif naturel. "Notre but est de regarder s’il y a des facteurs de risque qui sont communs aux cas, et ce que l'on recherche ce sont des choses qui pourraient expliquer le regroupement de cas", explique le docteur Bertrand Gagnière, épidémiologiste et membre de Santé publique France. Dans quelques semaines, des questionnaires seront distribués aux familles et des analyses réalisées sur le terrain. Les résultats seront connus dans six mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne