Gaspillage alimentaire : les dates de péremption coupables ?

FRANCE 2

Chaque année, 20% du gaspillage alimentaire seraient dû au respect des dates limites de consommation. Mais sont-elles fiables ?

Les dates de péremption sont-elles toujours exactes ? Le gaspillage alimentaire est source de dix millions de tonnes de déchets chaque année, en partie à cause des dates limites de consommation (DLC). Plusieurs fois par semaine, les militants d'une association anti-gaspillage font le tour des poubelles des supermarchés à la recherche d'aliments périmés. Ils retrouvent de la viande, du fromage ou des bouteilles de lait qui viennent juste de dépasser la DLC.

Des yaourts largement périmés, mais comestibles

"C'est sous vide, donc typiquement on peut carrément le manger trois jours après", explique un militant. Dans une coopérative de yaourt près d'Aurillac (Cantal), le directeur teste des yaourts dont la DLC a expiré pour savoir dans quel état ils se trouvent. "Bactériologiquement, quand on l'ouvre on ne voit pas plus de moisissure ou de quelque chose de suspect, il n'y a pas de risque sanitaire", explique-t-il en goûtant un yaourt périmé depuis un mois et demi.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne