Benoit Hamon veut faire reconnaître le burn-out comme maladie professionnelle

(Benoit Hamon affirme que 12 % des salariés français sont concernés par le burn-out © MaxPPP)

L'ancien ministre Benoit Hamon veut faire reconnaître le burn-out comme maladie professionnelle. Il a déposé des amendements au projet de loi sur le dialogue social dont l'examen débute ce mardi. Il s'explique sur France Info.

"Le burn-out pourrait concerner 3,2 millions de salariés en France. En général il se termine par une dépression voire dans les cas les plus dramatiques par un suicide. C'est donc suffisamment important pour qu'on s'y penche," affirme Benoit Hamon, qui a déposé plusieurs amendements au projet de loi de dialogue social, qui doit être examiné ce mardi à l'Assemblée nationale.

 

(Le burn-out touche 3,2 millions de personnes en France © MaxPPP)

"Avec l'irruption des nouvelles technologies, les salariés ne décrochent jamais de leur travail"

"A l'origine de ce syndrome, il y a l'évolution de nos entreprises. Elles sont désormais beaucoup plus sous la pression des actionnaires et de leurs exigences de court-terme. Il y aussi l'irruption des nouvelles technologies. Certains salariés ne décrochent jamais vraiment du travail et tout ça peut produire un trop plein de stress."

"Inciter les entreprises à prévenir le burn-out"

"Ce que nous voulons, c'est que quand la dépression est aussi évidemment liée à l'organisation du travail, elle soit reconnue comme maladie professionnelle, donc financée et prise en charge par les entreprises. Ce qui sera une bonne manière de les inciter à prévenir le burn-out plutôt que de se contenter de dire comme aujourd'hui que le burn-out peut être lié à la sphère privée."

"Quand la dépression est liée à l'organisation du travail, elle doit être reconnue comme maladie professionnelle" Benoit Hamon
--'--
--'--