Avortement : quand les anti-IVG envahissent le web

France 3

Sur internet, de nombreux sites diffusent de fausses informations visant à persuader les femmes de ne pas avorter.

L'avortement est un droit que le planning familial entend faire respecter. Ici, on guide les femmes. Mais avant d'arriver ici, les femmes s'égarent parfois sur internet, sur des sites web qui sous couvert de les informer, les induisent en erreur. Au planning familial, on reconnaît leur discours, par exemple quand les femmes qui demandent si l'avortement rend stérile.

Punir les sites diffusant de fausses informations

Une équipe de France 3 a appelé un de ces sites en se faisant passer pour une femme souhaitant avorter. L'interlocutrice met en garde la journaliste : "Beaucoup de femmes regrettent, pleurent leur bébé", entend-on. Pour lutter contre la désinformation de ces sites, la ministre du Droit des femmes a décidé de renforcer la loi. Depuis 1993, la loi punit l'entrave à l'accès aux établissements pratiquant l'IVG, ainsi que les menaces et pressions psychologiques. Aujourd'hui, un projet de loi entend punir les sites qui diffusent de fausses informations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne