Assurance maladie : une meilleure répartition des médecins permettrait d'économiser jusqu’à 3,2 milliards d’euros par an

Dans le cabinet d\'un médecin généraliste.
Dans le cabinet d'un médecin généraliste. (MAXPPP)

La Cour des comptes préconise dans un rapport sur l’avenir de l’Assurance maladie, publié mercredi 29 novembre, plusieurs pistes pour réaliser des économies. Parmi elles, une meilleure répartition des médecins.

La Cour des comptes publie mercredi 29 novembre un rapport sur l’avenir de l’Assurance maladie. Elle y préconise plusieurs pistes pour réaliser des économies. Parmi ces pistes, inciter plus fortement les jeunes médecins à s’installer dans les déserts médicaux "en conditionnant le conventionnement avec l’Assurance maladie à l’exercice dans des zones où des manques de professionnels de santé sont avérés". La Cour des comptes estime qu’une meilleure répartition des médecins sur le territoire français permettrait d’économiser entre 900 millions et 3,2 milliards d’euros par an.

Utiliser davantage les médicaments génériques

Parmi les autres pistes présentées pour faire des économies, selon la Cour des Comptes, une plus grande utilisation des médicaments génériques. S’ils représentaient 85% des médicaments prescrits, l’Assurance maladie économiserait 1,1 milliard d’euros. Pour le moment, les médicaments génériques représentent 45% des médicaments prescrits contre 75% en Allemagne ou en Grande-Bretagne.

Réduire les durées d’hospitalisation

La Cour des comptes insiste par ailleurs pour réduire les durées d’hospitalisation des patients notamment après une opération pour poser une prothèse de hanche ou de genoux. Le rapport évoque aussi un renforcement du contrôle des hôpitaux et invite à améliorer la prévention.