Antibiotiques : la recherche est-elle en panne ?

france 3

Les habitudes sont difficiles à changer. Même si la consommation d'antibiotiques en France a baissé de 15% entre 2009 et 2018, elle reste trop élevée. 

Yorick Berger, pharmacien, vend des antibiotiques tous les jours. Il a, en stock, plus de 1 000 références mais pas de molécules récentes. "Les antibiotiques, c'est un domaine qui n'inspire pas beaucoup la recherche. La plupart des molécules ont plus de 20 ans d'existence", explique ce professionnel. En 1928, la découverte de la pénicilline révolutionne la médecine. C'est une arme contre les maladies infectieuses.

"La lutte contre les maladies infectieuses n'est pas la plus rentable"

Jusqu'à la fin des années 1960, c'est l'âge d'or. Les principales familles d'antibiotiques sont mises au point. Mais depuis, les nouvelles molécules se font plus rares. Les laboratoires abandonnent le développement des antibiotiques. "La lutte contre les maladies infectieuses n'est pas la plus rentable. C'est beaucoup plus rentable de faire un médicament contre le cancer ou de faire un médicament contre une maladie qui dure toute la vie", précise Antoine Andremont, professeur émérite de la faculté de médecine de Paris. Les Français consomment beaucoup les antibiotiques sans forcément respecter la prescription, ce qui favorise la résistance aux antibiotiques. Chaque année, les infections à bactérie résistante sont responsables de 12 000 décès en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne