VIDEO. L'association L214 dévoile des images choquantes des "vaches à hublot"

BRUT

L'association L214 a porté plainte contre une station expérimentale du groupe Avril. La société perfore l'estomac des bovins pour y mener des expériences.  

On les appelle les "vaches à hublot". Ce sont des bovins dont le flanc est percé d'un trou d'une dizaine de centimètres de diamètre et recouvert d'un clapet. Cette opération surprenante donne aux scientifiques un accès facile et rapide pour observer l'intérieur du "rumen", le plus gros des estomacs des ruminants. La technique est apparue au 19ème siècle pour étudier la digestion des bovins et existe encore aujourd'hui dans plusieurs firmes qui mènent des expériences sur l'alimentation animale. De nouveaux aliments vont notamment être testés pour augmenter la production du lait et sa qualité. 

Une opération controversée 

Cette technique fait polémique. En 2015, l'Institut suisse des sciences en production animale l'a qualifiée d'opération invasive et générant des douleurs post opératoires. L'association L214 ajoute qu'elle est en infraction avec la réglementation relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques. Les membres de l'organisation sont parvenus à diffuser des images pour le moins troublantes d'une station expérimentale appartenant au groupe Avril. Celles-ci dévoilent des vaches au flanc perforé et des employés qui n'hésitent pas à plonger leur main dans les "hublots". Une dure réalité que l'association L214 a souhaité dénoncer avant de porter plainte contre la société.

Vous êtes à nouveau en ligne