VIDEO. Daniel Tirat, directeur général de Bjorg, Bonneterre et Cie : « Sur le bio, le changement viendra des consommateurs et des entreprises »

Invité de Jean-Paul Chapel dans :l’éco, le dirigeant du leader du bio en France est venu parler du boom du marché des produits biologiques.

70 % des consommateurs achètent du bio au moins une fois par an, et c’est une bonne nouvelle pour Daniel Tirat, directeur général de Bjorg, Bonneterre et Compagnie, l’entreprise leader du bio en France. « Le bio fait maintenant partie des habitudes alimentaires. On est sur une croissance très forte, de 20% par an. De plus en plus de gens se réapproprient leur manière de manger, un quart des consommateurs ont un régime particulier. On a notamment 16% des femmes qui ont fait le choix du flexitarien, la régulation de la consommation de viande de manière raisonnée. »

Pourtant plusieurs études ont montré des traces de pesticides dans des produits bio, alors le bio est-il seulement un argument marketing, c’est l’objet de la question qui fâche : « Les producteurs bio sont souvent victimes des agriculteurs voisins qui eux utilisent ces produits. Le bio c’est l’agriculture sans l’ajout de produits de synthèse. »

L’AFP s’est demandé si l’agriculture française pourrait-elle produire suffisamment de produits bio pour la demande croissante. « Les producteurs doivent être accompagnés, et c’est sur cela que l’on attend les aides. L’État soutient la filière, il est de bonne volonté, mais pas beaucoup plus que cela. Le changement viendra des consommateurs et des entreprises. »

L’interview s’est terminée en chanson avec Sir Duke de Stevie Wonder.

Vous êtes à nouveau en ligne