VIDEO. Atteinte d'anorexie mentale, Marine parvient à s'en sortir grâce au sport

BRUT

L'anorexie mentale est un trouble du comportement alimentaire qui se manifeste le plus souvent chez les jeunes filles de 14 à 17 ans. Marine Noret en a souffert, voici son histoire.

Au collège, ses camarades la décrivaient parfois comme une "grosse vache". Ne pouvant plus supporter ses "rondeurs", Marine a décidé de perdre du poids et est rapidement entrée dans le cercle vicieux de l'anorexie mentale. Elle a commencé à se faire vomir tous les soirs puis à réduire son alimentation. Ses proches, qui la complimentaient au début de sa perte de poids, ont fini par s'alarmer. "Tout le monde me disait : 'Mange !' Comme si c'était si simple", se rappelle Marine. Finalement, en ingérant qu'une pomme et un yaourt par jour, la jeune fille s'amaigrissait de jour en jour. "Quand je me regardais dans la glace à la fin, j'avais peur", confesse-t-elle. 

La guérison par le sport 

Descendue à presque 36 kilos, Marine se fait hospitaliser d'urgence car elle est en danger de mort. Cette hospitalisation lui sauve la vie et a été le point de départ de son rétablissement. En effet, peu après, elle découvre le triathlon, une discipline qui va l'aider à s’en sortir. Vivifiée par la passion du sport, elle se sent prête à guérir : "J'adore cette sensation de me sentir vivante, terriblement vivante en faisant du sport."

Elle finit par reprendre du poids et par obtenir la force nécessaire pour courir un marathon.  "Mon corps n'est plus mon pire ennemi mais un ami que j'apprends doucement à aimer au quotidien", explique Marine. Aujourd'hui, à 21 ans, elle se destine à une carrière de préparatrice mentale pour les sportifs de haut niveau. 

Vous êtes à nouveau en ligne