Viande frauduleuse : "Le consommateur français n'est pas hors de danger" face aux produits importés

 Richard Ramos, député MoDem du Loiret, ici à l\'Assemblée nationale, le 16 janvier 2019.
 Richard Ramos, député MoDem du Loiret, ici à l'Assemblée nationale, le 16 janvier 2019. (THOMAS SAMSON / AFP)

Richard Ramos, député MoDem et coprésident d'un groupe d'études sur l'alimentation, engage les consommateurs à manger des produits français. 

Richard Ramos, député MoDem du Loiret, a assuré samedi 2 février sur franceinfo que "le consommateur français n'était pas hors de danger" en mangeant de la viande importée. Le coprésident du groupe d’études "L'industrie agroalimentaire face aux enjeux de l'alimentation" a réagi à l'affaire de la viande frauduleuse importée de Pologne, dont les stocks sont traqués par la France, et plusieurs autres pays européens. 

Le "pas cher" au pilori

"Il y a deux grands dangers qui guettent. Les malhonnêtes, les escrocs. Partout, il peut avoir des escrocs. Le deuxième danger, c'est quand des gens comme Michel-Edouard Leclerc veulent toujours acheter pas cher. Derrière, toute la chaîne essaye de trouver des produits pas chers pour satisfaire cette course au pas cher. C'est un vrai danger", a-t-il expliqué. Les autorités polonaises ont assuré qu'il n'y avait pas de danger pour la santé des consommateurs : "Je n'y crois pas. Je n'ai pas confiance dans les produits importés d'Europe et d'ailleurs." Les agriculteurs français ont "des normes", mais "on n'impose pas aux produits qu'on importe en France les mêmes normes", a assuré le député.

Des efforts sur "les produits importés"

Richard Ramos estime qu'il "faut rajouter des inspecteurs" car "en France, on mange de façon certainement sûre. C'est un peu moins vrai des produits importés", a insisté le parlementaire. "Les efforts et les contrôles qu'il faut faire, c'est sur les produits importés", a-t-il ajouté. "Il n'y a pas de grands services européens et on ne va pas contrôler en amont ce qui s'est fait (...) C'est très bien fait en France, mais ce n'est pas du 100%", a-t-il précisé. "Je dis aux consommateurs français, vous avez moins de chance de vous faire gruger" en mangeant de la viande française, a conclu Richard Ramos.

Vous êtes à nouveau en ligne