Viande avariée : les autorités cherchent les 150 kg vendus

France 3

Le ministère de l'Agriculture a assuré qu'aucune trace de la viande avariée polonaise n'avait été retrouvée dans les circuits de la grande distribution.

Quelques jours après le scandale de la viande frauduleuse polonaise, les consommateurs restent inquiets. Dans une boucherie parisienne, les clients préfèrent connaître très précisément l'origine de leurs achats. Pour l'artisan boucher et meilleur ouvrier de France (MOF) Romain Leboeuf, "ce que l'on fait au niveau européen n'est pas aussi drastique que ce que l'on fait en France. Donc très clairement, le consommateur ne prend aucun risque à manger français".

La FNSEA dénonce une course au profit

La FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles) condamne fermement le scandale et dénonce une course au profit dangereuse. C'est un journaliste infiltré dans un abattoir polonais qui a permis de mettre en lumière cette affaire. Au total 2,7 tonnes de viande frauduleuse ont été exportées dans 13 pays européens. Les autorités françaises sont toujours à la recherche des 150 kg manquants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne