Vacances : cueillette en sous-bois

France 2

C'est la saison de la cueillette des champignons, maire gare à ne pas ramasser n’importe quoi : les conséquences sur la santé peuvent parfois être dramatiques.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Tapis dans les sous-bois des Vosges, russules, chanterelles, hypholomes en touffe. Lesquels sont comestibles ? Les champignons, Jean-Pierre Augst les connait par coeur et il nous met en garde : la nature est truffée de pièges. "Ça pousse ensemble : d'une part, une chanterelle d'automne comestible, et ici, on a un champignon qui a la même couleur de chapeau, avec une différence, il a un petit mamelon. Mais il n'est pas toujours aussi visible. Or, quand on les retourne, on voit que ce n'est pas du tout la même chose : là, vous avez un cortinaire, toxique", détaille le mycologue.

"On ne ramasse que ce qu'on connait"

Cueillette instructive. Ce jour-là, nous nous joignons à la ballade. Dans cette forêt du Bas-Rhin, on dénombre 5 000 espèces de champignons. Si on ne les connait pas, la règle d'or, c'est la prudence. Ici par exemple, un bouquet d'hypholomes. "Vous êtes en présence d'un champignon toxique, même classé mortel", avertit Jean-Pierre Augst. Son conseil : "On ne ramasse que ce qu'on connait. Ça, c'est la règle." On dénombre un millier d'intoxications chaque année, dont plusieurs mortelles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne