Tahiti : la vanille polynésienne, un produit d'exception

FRANCE 2

La vanille polynésienne est l'une des meilleures du monde. C'est l'or de Tahiti. Direction la petite île de Taha'a, où la production alimente les meilleures tables gastronomiques.

Cela fait plus de vingt ans que le chef étoilé Guy Savoy s'enivre de l'odeur des gousses de vanille polynésienne, dont il aime tant la puissance et le raffinement. "La vanille, c'est la truffe de la pâtisserie. On est dans le produit unique, rare", explique le pâtissier. Et travailler ce produit se mérite. Les cours de la vanille de Tahiti atteignent des sommets. Guy Savoy l'achète 800 € le kilo, cinq fois plus cher qu'il y a dix ans.

Deuxième épice la plus chère au monde

Sur l'île de Taha'a, en Polynésie française, se tient chaque mois le marché de la vanille. Chaque producteur vient vendre sa précieuse marchandise. Alain Abel se trouve parmi les acheteurs. C'est lui qui fournit directement les plus grandes adresses de Paris. "Le Plaza, le Shangri-La, le Meurice. On travaille avec le restaurant de Guy Savoy depuis une vingtaine d'années, mais aussi avec les restaurants de Joël Robuchon dans le monde entier", explique l'acheteur. Mais, face à la demande mondiale, le marché est très concurrentiel. À la fin de la vente, Alain Abel aura dépensé pour 20 000 € en argent liquide. Il a acheté sa vanille plus de 100 € le kilo. Après le safran, la vanille de Tahiti est l'épice la plus chère du monde.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne