Santé : l'étude alarmante sur les aliments ultra-transformés

FRANCE 2

Selon les chercheurs de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale, la consommation des aliments transformés augmente les risques d'accidents vasculaires cérébraux et d'infarctus. 

Les aliments ultra-transformés sont légion dans les rayons des grandes surfaces, mais ils ne sont pas sans risques pour la santé. Selon une nouvelle étude des chercheurs de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale, ceux qui consomment 10% d'aliments ultra-transformés en plus ont 12% de risques supplémentaires de maladies cardio-vascualaires, comme un infarctus ou un AVC.

Un phénomène observé à l'international

"À même niveau de tabac, à même niveau de poids, à même niveau de cholestérol ou de diabète (...), ceux qui mangent des produits ultra-transformés font plus d’infarctus et de maladies cardio-vasculaires", détaille le professeur Jacques Blacher, cardiologue à l'hôpital Hôtel-Dieu à Paris. De plus en plus d'études vont dans le même sens au niveau international. Les industriels de l'agroalimentaire ont été contactés, mais ils n'ont pas souhaité réagir à l'étude.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne