Salmonelle : le groupe Lactalis mène son enquête

FRANCE 2

Le groupe Lactalis tente de comprendre comment les lots de lait infantile de son site de Craon (Mayenne) auraient pu être contaminés par les salmonelles. Tous les stocks vont être analysés après la contamination de 20 bébés.

Des milliers de boîtes de lait en poudre pour bébés ont été retirés de la vente sur ordre du ministère de la Santé. Ces lots de boîtes sont soupçonnés d'être contaminés par une bactérie, la salmonelle, qui peut causer des diarrhées très dangereuses pour les nourrissons. Alors d'où provient la bactérie ? Tous les lots de lait soupçonnés ont été fabriqués dans cette usine du groupe Lactalis, à Craon, en Mayenne. L'entreprise a reconnu avoir détecté la présence de salmonelles en août 2017 sur un manche à balai, et en septembre sur du carrelage, mais pas dans l'appareil de production.

Des analyses scientifiques délicates et compliquées

Depuis samedi 2 décembre, de nouvelles analyses menées par l'État sont en cours, mais elles n'ont pas révélé à ce jour la présence de la bactérie. L'enquête se poursuit. Est-elle présente dans les boîtes de lait ? Le groupe Lactalis affirme que non dans un communiqué. Mais selon cet expert, la détection est toujours difficile à établir. Les mesures sont-elles suffisantes ? Oui, répond la société française de pédiatrie. Ce qui compte le plus pour les médecins, c'est que les bébés ne consomment plus de lait potentiellement infecté. Depuis samedi, les parents sont prévenus et les boîtes ont été rappelées. En 2005 déjà, 123 nourrissons avaient été infectés par du lait en poudre contaminé aux salmonelles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne