Safran : la récolte d’un produit rare

FRANCE 3

C’est l’une des épices les plus chères au monde et la star de la cuisine exotique. France 3 s’invite à Cipières, dans les Alpes-Maritimes, au temps de la récolte du safran.

L’endroit, entre ciel et terre, a longtemps été tenu secret. Puis la safranière a décidé d’ouvrir ses portes. Emmanuelle Poulain a commencé à cultiver le safran en 2015, avec son compagnon. "On voulait se lancer dans les herbes aromatiques, mais c’était trop compliqué parce qu’il fallait de l’eau, et ici on n’a pas d’eau", dit-elle face aux caméras de France 3. Le safran, lui, "collait parfaitement" avec son environnement.

L’or rouge des cuisines

Les safraniers ont pris le parti de respecter la terre, et ils partagent aujourd’hui leur expérience avec les curieux qui souhaitent découvrir leur exploitation. Ils ne gardent que le meilleur de la fleur, afin de fournir ensuite les grands chefs étoilés de la région. Le geste est délicat et minutieux. Il faut environ 150 000 fleurs pour faire un kilo de safran, facturé 34 000 euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne