Répression des fraudes : des produits végans sous surveillance

FRANCE 2

La répression des fraudes a enquêté et dénonce des dénominations trompeuses sur certains produits. Les prix sont également trop élevés selon les enquêteurs.

Steak, escalope, boulettes... Des produits qui ne contiennent pourtant ni viande animale ni goutte de lait. Les étiquettes rappellent pourtant des produits carnés ou lactés pour les consommateurs. Des appellations qui peuvent induire en erreur les clients. Le marché des produits végans est en pleine expansion. La direction de la répression des fraudes (DGCCRF) a enquêté.

"Le consommateur peut être pris en défaut"

Sur 374 établissements contrôlés, deux ont été épinglés pour tromperie et 66 ont reçu un avertissement pour mise en conformité. La DGCCRF dénonce l'ambiguïté de ces appellations. "Quand on utilise ces termes, le consommateur peut être pris en défaut", constate Loïc Tanguy, directeur de cabinet à la DGCCRF. Autre constat : ces produits végans sont deux à quatre fois plus chers que des produits d'origine animale. Deux raisons : les ingrédients sont plus onéreux et leur transformation coûte cher.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne