Produits chimiques, perturbateurs endocriniens, amines aromatiques : les emballages en carton pointés du doigt

Une cliente dans un supermarché (illustration).
Une cliente dans un supermarché (illustration). (JEAN-LUC FL?MAL / MAXPPP)

Le Bureau européen des consommateurs (BEUC) a analysé 76 échantillons d'emballages en papier et en carton, et révèle qu'ils contiennent des substances nocives pour la santé.

Les emballages en papier et en carton, qui doivent remplacer le plastique dans 18 mois, contiennent des substances chimiques et peuvent être nocifs pour la santé. C'est ce que révèle vendredi 26 juillet une étude menée en laboratoire par le Bureau européen des consommateurs (BEUC), qui rassemble plus de 40 associations nationales.

Au total, 76 échantillons, en papier ou en carton, imprimés ou colorés, ont été analysés, notamment des gobelets, des pailles, des serviettes de table ou encore des emballages de produits d'épicerie comme les pâtes, le riz ou d'autres céréales.

Des produits chimiques dans les aliments

Les encres de ces emballages libèrent des produits chimiques dans les aliments, et au final, dans notre organisme. Ce sont des amines aromatiques, susceptibles d'être à l'origine de cancers des poumons ou des voies urinaires, des maladies habituellement surtout liées au tabagisme. Les emballages en carton ou en papier peuvent aussi être porteurs de filtres UV, parfois au-dessus des niveaux recommandés. Ces filtres sont soupçonnés d'être des perturbateurs endocriniens.

Le Bureau européen des consommateurs n'est pas le premier à tirer la sonnette d'alarme. Il y a deux ans, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) regrettait le manque d’études sur le sujet. Et en 2011 l'UFC-Que Choisir exigeait déjà une réglementation pour protéger les consommateurs. Les associations soulignaient le manque d'encadrement pour tous ces emballages alimentaires papier, contrairement au plastique qui est, lui, très règlementé.

Vous êtes à nouveau en ligne