Plan pauvreté : la cantine à 1 euro attendue avec perplexité

FRANCE 3

Bientôt la cantine à 1 euro. Cette mesure du plan pauvreté devrait entrer en vigueur avant la fin du mois d'avril dans certaines écoles. Une mesure destinée aux plus démunis. Trop souvent, des enfants arrivent à l'école le vendre vide.

Pour certains parents d'élèves toulousains, l'annonce du repas à la cantine à 1 euro est accueillie avec réserve : "C'est bien, mais encore faut-il qu'il soit équilibré. Donc je préfère payer un peu plus cher, pour qu'il puisse avoir de bons produits", explique une mère. En moyenne, le coût d'un repas est de 4,50 euros. L'État s'engage à verser 2 euros. Il reste donc 1,50 euro à la charge des municipalités.

Une généralisation à la rentrée

"Pour nous, qui investissons beaucoup dans nos écoles [...] évidemment qu'on réinvestira dans le mieux manger, dans le meilleur accompagnement, toutes ces recettes qui vont arriver, si elles arrivent", s'inquiète André Mandement, maire PS de Muret (Haute-Garonne). À partir du 17 avril, le dispositif concernera huit académies. Il devrait être généralisé à la rentrée à toute la France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne