Mer : pêcheur, un métier en crise

FRANCE 3

Soulagement du côté des pêcheurs de la côte d'Opale : la pêche électrique, spécialité néerlandaise, est désormais interdite en France. Une bonne nouvelle qui ne masque pas la crise que connaît la profession.

À Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), le premier port de pêche français a le moral en berne. Vendredi 16 août, un seul fileyeur a pris la mer. À l'arrivée, le résultat est maigre, avec seulement deux caisses de poissons à peine. "C'est la pire année que l'on connaît", peste le marin pêcheur Mathieu Pinto.

La pêche électrique dans le viseur

Un épuisement des ressources qui s'explique par le recours régulier à la pêche électrique. Elle était autorisée depuis 2007 par l'Europe. Les eaux françaises leur sont désormais interdites, mais le mal est fait pour les pêcheurs boulonnais. En dix ans, la moitié des fileyeurs a disparu sur le littoral des Hauts-de-France. Sur les étals des poissonneries du premier port de pêche française, seules quelques soles trônent, le résultat d'une pêche artisanale qui essaie de survivre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne