Loi alimentation : mieux identifier et valoriser ce qu'il y a dans nos assiettes

FRANCEINFO

Que propose le projet de loi alimentation ? Quelles en seront les répercussions sur notre consommation au quotidien ?

Le projet de loi "pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable" devrait apporter de nombreux changements. Pour éviter les scènes de cohue, les promotions-chocs dans les supermarchés seront interdites. Les images d'émeutes pour une promotion de -70% sur des pots de Nutella ont suffisamment marqué pour que cela ne se reproduise pas. Avec cette nouvelle loi, c'est la fin du fameux : "1 produit acheté = 1 produit offert". Les rabais vont être limités. Ils ne pourront pas dépasser 25% des prix de référence.

Changer les habitudes alimentaires des Français

Autre changement prévu, l'appellation "steak végétal" va disparaître des rayons. Le gouvernement estime que l'appellation "steak", dans ce cas, est erronée. Le packaging de ces produits va donc devoir changer. Le miel français, lui, sera mieux identifié. La loi prévoit que le pays d'origine de chaque miel qui a servi au mélange soit bien précisé sur le produit. Aujourd'hui, seul un quart du miel consommé en France est produit sur le territoire. Ce projet de loi prévoit aussi plus d'aliments bio dans les cantines, tant en milieu scolaire qu'universitaire ou dans l'administration. Cela signifie qu'en 2022, au moins 50% des produits devront être issus de l'agriculture biologique. L'objectif est de changer les habitudes alimentaires des Français.

Vous êtes à nouveau en ligne