Loi alimentation : l'inquiétude des consommateurs

FRANCE 3

Le passage aux caisses dans les supermarchés vendredi 1er février risque d'être un peu douloureux pour les consommateurs. Les prix de centaines de produits vont augmenter de 5 à 6%. France 3 a fait les comptes.

Dans un centre Leclerc du Morbihan, une pancarte inhabituelle. L'enseigne y annonce une augmentation des prix sur certains produits phares. Selon nos confrères du Parisien, d'autres magasins s'apprêtent eux aussi à revoir leurs prix. + 8,4% pour une célèbre marque de pâte à tartiner, + 9,3% sur une boîte de céréales chocolatées, + 9,9% sur une bouteille de Pastis. "Les prix augmentent, mais les salaires n'augmentent pas donc forcément on a du mal à suivre cette hausse des prix", réagit une consommatrice.

Une hausse sur les produits de grandes marques

Cette hausse des prix serait la conséquence de la loi alimentation. Dès le 1er février, elle oblige les enseignes à faire 10% de marge. Tout le secteur de la grande distribution devrait répercuter ces hausses. Elles devraient toucher en particulier les produits de grandes marques. Certains distributeurs, comme Michel-Édouard Leclerc, s'opposent à la loi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne