Lait infantile contaminé : Carrefour annonce à son tour avoir vendu des produits Lactalis, malgré les rappels

Une enseigne du groupe Carrefour sur le toit d\'un de ses magasins, à Marseille, le 13 mars 2015.
Une enseigne du groupe Carrefour sur le toit d'un de ses magasins, à Marseille, le 13 mars 2015. (CITIZENSIDE / GERARD BOTTINO / AFP)

Le groupe français indique avoir vendu 434 produits qui faisaient l'objet d'un rappel des autorités sanitaires, après de potentielles contaminations à la salmonelle.

Après E.Leclerc, Auchan et Intermarché, Cora et Sytème U, c'est au tour de Carrefour d'allonger la liste des chaînes de distribution pointées du doigt. Le groupe français indique à son tour avoir vendu 434 boîtes de lait infantile Lactalis après le rappel des lots potentiellement contaminés à la salmonelle. Suivez l'affaire dans notre direct.

434 boîtes vendues chez Carrefour. Le groupe de distribution reconnaît avoir vendu des "produits infantiles" Lactalis qui auraient dû être retirés de ses rayons en raison d'une contamination à la salmonelle. "Un plan de contrôle a été mis en place dans l'ensemble des magasins pour s'assurer du retrait et de la destruction des produits concernés", peut-on lire dans un communiqué.

 384 boîtes vendues dans le groupe Système U. Le groupe de distribution annonce avoir vendu 384 boîtes de lait infantile Lactalis qui auraient dû être retirées de ses rayons en raison d'une contamination aux salmonelles. "Il s'avère que 384 boîtes de lait ont échappé à cette procédure de rappel mise en oeuvre dès le 21 décembre et ont été vendues dans les jours qui ont suivi", peut-on lire dans un communiqué du groupe, qui a "instantanément procédé à l'appel des clients identifiés".

 72 boîtes vendues chez Cora. Malgré les rappels, Cora annonce avoir vendu 72 boîtes depuis le 22 décembre, là aussi malgré les rappels. "Certains clients ont déjà ramené ces produits en magasin", explique la direction dans un communiqué. L’opération d’identification des clients concernés est déjà en cours. (...) C’est notre priorité absolue."

52 boîtes vendues dans 28 magasins Auchan. "Malgré le retrait effectif de 36 000 produits, 52 produits supplémentaires ont échappé à la vigilance de nos équipes et ont été vendus après la date du rappel sur 28 magasins", écrit Auchan dans un communiqué. Le groupe se dit "consterné" et "présente ses excuses". Un numéro est à la disposition des consommateurs : 03 5930 5930.

Intermarché ouvre une enquête interne. Accusé par une cliente interrogée par franceinfo, le groupe a reconnu, mercredi, qu'il cherchait à "s’assurer qu’aucun produit [interdit] n’a été vendu après la date de demande de rappel par Lactalis" dans ses magasins. Son PDG annonce à l'AFP qu'Intermarché va arrêter "définitivement" de commercialiser les laits infantiles Milumel, l'une des principales marques du groupe Lactalis en France.

Des contrôles des autorités. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a affirmé, mercredi, avoir mené plus de 2 000 contrôles pour vérifier que les lots de lait infantiles Lactalis concernés avaient bien été retirés de magasins.

21h28 : "Enfin c’est quand même dingue ! Il va falloir très vite voir où ça a failli". La directrice de l’information à Foodwatch, une organisation de lutte pour les droits des consommateurs, s'est indignée sur franceinfo de la découverte de lots contaminés dans les rayons de plusieurs grandes grandes surfaces.




(MAXPPP)

21h07 : "Un plan de contrôle a été mis en place dans l'ensemble des magasins pour s'assurer du retrait et de la destruction des produits concernés. Néanmoins, et malgré ces mesures de vigilance, 434 produits ont été vendus après le rappel", indique Carrefour dans un communiqué.

21h00 : Le groupe Carrefour annonce à son tour avoir vendu 434 produits de lait infantile Lactalis après le rappel des lots potentiellement contaminés à la salmonelle

19h52 : Vous ne comprenez rien au scandale Lactalis ? Retrait dans les supermarchés, situation enseigne par enseigne, risques encourus par les distributeurs... Franceinfo vous résume tout ce qu'il faut savoir sur la situation.




(CHASSENET / BSIP / AFP)

19h35 : Vous ne savez plus où donner de la tête avec ces produits Lactalis concernés par le rappel ? Pas de panique. Avec notre moteur de recherche, vous pouvez consulter facilement les 1 345 références retirées des rayons pour risque de contamination à la salmonelle. Voici le lien pour y accéder.



(LECA)

19h15 : "Il s'avère que 384 boîtes de lait ont échappé à cette procédure de rappel mise en oeuvre dès le 21 décembre et ont été vendues dans les jours qui ont suivi", explique Système U dans un communiqué. De son côté, Cora indique à franceinfo que les clients sont en train d'être contactés, tandis que des inspections sont en cours pour s'assurer qu'il n'y ait pas d'autres boîtes en rayons.

19h08 : Le groupe Cora annonce de son côté à franceinfo avoir vendu 72 boîtes depuis le 22 décembre, et ce malgré les rappels.

19h07 : Le groupe Système U indique à son tour avoir vendu 384 boîtes de lait infantile après le rappel des lots potentiellement contaminés à la salmonelle.

18h23 : "Il faut qu'il y ait des audits externes qui garantissent que la décision prise soit traitée selon une procédure efficace et que le consommateur soit rassuré". Dans une interview à franceinfo, Alain Bazot, le président de l’UFC-Que Choisir, s'est exprimé sur le scandale Lactalis et plaide pour des contrôles renforcés.

18h15 : Les laits infantiles Milumel sont l'une des marques du groupe Lactalis concernées par le rappel de lots potentiellement contaminés à la salmonelle. Intermarché avait ouvert hier une enquête interne "pour s’assurer qu’aucun produit n’a été vendu après la date de demande de retrait/rappel par Lactalis".

18h10 : Intermarché arrête "définitivement" de commercialiser les laits infantiles Milumel, annonce le PDG du groupe à l'AFP.

17h54 : Ils font n'importe quoi pour du fric. Ce monde est fou.

17h55 : Bonjour, c'est un scandale, que ces grandes surfaces continuent à vendre du lait interdit... peut-être y a-t-il d'autres produits nocifs pour le consommateur en vente chez eux... notre vie en danger ne compte pas pour eux, ils ne pensent qu à leur chiffre d'affaires...

17h55 : Peut-être l'occasion de montrer que la gestion des retraits de lots par les pharmacies est bien mieux gérée que par les grandes surfaces, qui réclament pourtant de pouvoir vendre des médicaments et autres produits de santé ! Ca fait peur ! A chacun son métier ! #lactalis

17h54 : Dans les commentaires, vous êtes plusieurs à réagir aux révélations concernant les enseignes Auchan, E.Leclerc et Intermarché. Ces trois groupes ont vendu des produits Lactalis, malgré la mesure de rappel des lots potentiellement contaminés à la salmonelle.

17h42 : Auchan reconnaît donc avoir vendu 52 boîtes qui était concernées par une mesure de rappel pour une possible contamination à la salmonelle. Les derniers clients sont en train d’être identifiés et contactés. Si vous avez un doute, vous pouvez joindre le numéro consommateurs d'Auchan : .

17h33 : Pour mémoire, il y a 1 345 lots de produits infantiles qui font l'objet d'une mesure de rappel. Vous pouvez consulter avec notre moteur de recherche les références retirées des rayons pour risque de contamination à la salmonelle.




(LECA)

17h31 : "Auchan Retail France est consterné et présente ses excuses pour ces erreurs subies par ses clients et dont les causes ont été immédiatement identifiées et mises sous contrôle, pour éviter tout nouveau problème à l’avenir."

Le groupe Auchan présente ses excuses pour cette erreur qui a concerné 52 produits, dans 28 magasins (hypermarchés et supermarchés).

17h25 : Après E.Leclerc et Intermarché, c'est Auchan qui est concerné par la vente de produits Lactalis faisant l'objet d'un rappel pour une possible contamination à la salmonelle. Le groupe reconnaît dans un communiqué, consulté par franceinfo, avoir vendu 52 produits.

17h22 : Lait infantile contaminé : le groupe Auchan a également vendu des produits Lactalis concernés par un rappel, révèle Le Figaro.

15h02 : Le groupe Intermarché m'a assuré que "l'ensemble des 1 836 points de vente et des entrepôts a été informé à plusieurs reprises du retrait/rappel à effectuer, entre le 3 décembre 2017 et le 8 janvier 2018." Une enquête est donc en cours pour confirmer le retrait de tous ces produits dans les rayons de certains points de vente.

13h56 : Après avoir acheté du lait Milumel Lémiel 1er âge, dans son magasin Intermarché, il y a une semaine, Virginie a eu la désagréable surprise de voir que le produit Lactalis faisait partie des lots pourtant rappelés. Elle me raconte sa mésaventure dans cet article.

13h53 : Intermarché a ouvert une enquête interne après la possible vente de produits Lactalis malgré le rappel en vigueur.

Vous êtes à nouveau en ligne