Lactalis : l'inquiétude des salariés de l'usine

Voir la vidéo
France 2

L'usine de Craon, (Mayenne) se retrouve au coeur de la tempête sanitaire Lactalis. Une crise qui a des conséquences sociales : près de 250 salariés se retrouvent au chômage technique. Pacôme Le Mat fait le point en direct de l'usine.

"Pour l'instant, il y a 250 salariés en chômage technique", atteste le journaliste Pacôme Le Mat en direct de l'usine de Craon (Mayenne). "Cela veut dire concrètement qu'ils n'ont plus de travail à effectuer, mais qu'ils perçoivent encore un salaire. La direction l'a promis, pour l'instant, ils toucheront 100% de leur rémunération."

327 salariés inquiets

"Il y a aussi 70 autres salariés qui eux ont accepté de travailler ailleurs, sur d'autres sites du groupe Lactalis, notamment en Bretagne", poursuit le journaliste. "Eux aussi vont percevoir leur salaire, et des indemnisations. Mais globalement, ici, à Craon, c'est bien l'inquiétude qui domine. Depuis deux jours, nous avons rencontré des éleveurs, des salariés, des habitants, et ils se posent la question suivante : que va devenir le site après le 8 février, date de la fin du chômage technique. Est-ce que le site va rouvrir normalement, ou va-t-il fermer ? C'est bien la question pour 327 salariés et leurs familles".

Le JT
Les autres sujets du JT