Lactalis : Bercy tape du poing sur la table

FRANCE 3

Ce jeudi 11 janvier, le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a évoqué des "comportements inacceptables" dans le dossier des laits contaminés Lactalis.

Dans ce Leclerc près d'Avignon (Vaucluse), Jean-Charles Blanchet a acheté des boites de lait Milumel pour ses jumeaux âgés de 2 ans. C'était le 29 décembre, plus d'une semaine après le retrait officiel des lots contaminés. Le lendemain, ses bébés ont été pris de toux et de vomissements, mais faute d'informations, ils continuent à boire ce lait pendant 10 jours.

2 500 points de vente supplémentaires vont être contrôlés

Le papa, alerté par la télévision, a du mal à croire les explications. Les consommateurs rencontrés par France 3 ce jeudi 11 janvier au matin près de Lille (Nord) et de Paris, expriment eux aussi leur défiance. "Pour moi il y a une négligence", exprime ainsi une femme. "Je n'ai plus confiance", dit une autre passante. 2 500 points de vente supplémentaires seront contrôlés par la répression des fraudes, annonce ce matin le gouvernement, qui avait lancé la procédure de retrait.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne