Isère : une filiale de Lactalis déverse ses eaux usées dans une rivière

Une filiale de Lactalis, dans l'Isère, déverse ses eaux usées dans une rivière en contrebas de l'usine. Le maire de la commune de Saint-Just-de-Claix est désemparé.  

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Au pied du parc naturel du Vercors (Isère), se trouve Saint-Just-de-Claix, une petite commune réputée pour sa fabrication de fromages. Les spécialités de la région sont le saint-marcellin et le saint-félicien, fabriquées par la société Étoile du Vercors, une filiale de Lactalis. En contrebas de l'usine, coule la rivière Isière. Joël O'Baton, le maire de Saint-Just-de-Claix, montre un spectacle qui le désole. 

Lactalis est hors la loi

"On arrive près de l'endroit où l'usine Lactalis de Saint-Just-de-Claix reverse ses eaux usées dans l'Isère, indique-t-il. Là, on commence à voir des déchets blancs, etc. Ces dépôts blancs, c'est pas des dépôts de lait. Il y a des produits de nettoyage, ce sont des produits alcalins et des produits acides. En gros, c'est la soude et les acides pour nettoyer le matériel". En rejetant ses eaux usées directement dans l'Isère, Lactalis est hors la loi. Seules des eaux traitées par une station d'épuration sont autorisées à être déversées dans les rivières. La commune possède une station d'épuration. Le maire voulait que l'usine s'y raccorde, mais elle a refusé, préférant construire sa propre station. Entre Lactalis et la mairie, le blocage est total. Pendant ce temps-là, malgré les mises en demeure de la préfecture, Lactalis a continué de déverser ses eaux usées dans l'Isère. 

Vous êtes à nouveau en ligne