Lait Lactalis contaminé : "On a menti aux familles", accuse l'association des familles de victimes

Ce direct est terminé.

En France, 37 cas ont déjà été confirmés officiellement.

Le scandale Lactalis ne retombe pas. "On a effrontément menti aux familles", a accusé, vendredi 12 janvier, le président de l'Association des familles victimes du lait contaminé aux salmonelles, Quentin Guillemain, dénonçant notamment des informations contradictoires diffusées par le numéro vert mis en place. Suivez les derniers éléments dans notre direct.

>> RECIT. Les six semaines qui ont fait éclater le scandale du lait contaminé

Un premier cas à l'étranger. L'Institut Pasteur et Santé publique France ont annoncé la découverte d'un cas de bébé qui a été atteint de salmonellose en Espagne après avoir consommé du lait infantile du groupe français. Un autre cas est soupçonné en Grèce. En France, 37 cas ont déjà été confirmés.

Le Maire étend le rappel en France. Après avoir reçu le président du groupe Lactalis, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a annoncé une extension du rappel des boîtes de lait infantile Lactalis potentiellement contaminé à la salmonelle. "Lactalis reprendra toute boîte de lait infantile produite sur le site de Craon, sans considération de la date", a-t-il martelé. Jusqu'à présent, n'étaient concernées que les boîtes fabriquées depuis février 2017. 

Bercy accuse. Moins de 24 heures après avoir qualifié Lactalis d'"entreprise défaillante", Bruno Le Maire a répété ses remontrances, vendredi matin : "S'il y avait eu, de la part de Lactalis, un peu plus de responsabilité", cette situation "ne serait pas arrivée", a-t-il fustigé, estimant que le géant français du lait et du fromage avait "gravement failli".

21h06 : La fédération nationale agroalimentaire et forestière (Fnaf) CGT a estimé que le scandale du lait infantile contaminé par la salmonelle était de "l'entière responsabilité de la stratégie" du groupe Lactalis. Le syndicat dénoncé notamment un "objectif de profits à court terme".

19h40 : Hier soir, une décision a été prise pour s'assurer de ne laisser passer aucun produit litigieux. Les distributeurs vont généraliser un dispositif qui consiste à bloquer en caisse des produits interdits qui feraient l'objet de mesures de rappel. Les explications de France 2 :

19h27 : Bonsoir @françoise.bassega, je n'ai pas une réponse toute faite à vous livrer, mais je ne peux que vous conseiller d'appeler le numéro vert de Lactalis, à savoir le . Vous avez leur communiqué ici.

19h27 : Comment se faire rembourser boîtes de lait Milumel bio achetées à Carrefour il y a plus d 1 mois,le ticket de caisse a été jeté et le magasin Carrefour le réclame pour le remboursement !!!! Donc,faut il demander à Lactalis et comment procéder ? Merci d'avance pour la réponse

18h51 : C'est un groupe sous le feu des projecteurs depuis l'éclatement de la crise infantile : Lactalis est largement méconnu et pourtant, vous avez forcément croisé l'une de ses marques dans un supermarché, en France ou à l'étranger. Le groupe possède 246 sites de production dans 47 pays. Pour vous y retrouver, Franceinfo vous a concocté une infographie.

18h20 : La procédure de rappel du lait infantile potentiellement contaminé est de nouveau élargie. Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a annoncé que Lactalis reprendrait tous les produits laitiers infantiles fabriqués sur son site de Craon (Mayenne), "quelle que soit leur date de fabrication, dans tous les lieux de commercialisation". Vous pouvez revoir son intervention ci-dessous :

17h25 : "Qu'on entende des ministres du gouvernement se contredire, s'exprimer avec de telles inexactitudes"

Quentin Guillemain s'en prend à la gestion de la crise par le gouvernement, comme à la gestion de la grande distribution.

17h22 : "On a éhontément menti aux familles."

Quentin Guillemain fait le point lors d'une conférence de presse sur le dossier Lactalis. Il a déposé plainte, avec d'autres familles, contre l'entreprise Lactalis : "Je pense aux familles dont les enfants sont encore malades."

17h06 : Si vous êtes perdu dans le dossier Lactalis, franceinfo vous propose un récit.Des premiers nourrissons malades, fin août, aux boîtes de lait premier âge toujours présentes dans les rayons des supermarchés, cet article revient sur une affaire qui éclabousse Lactalis et les principaux groupes de distribution.




(MAXPPP)

16h34 : Un bébé ayant consommé du lait infantile contaminé de l'industriel français Lactalis a contracté la salmonellose en Espagne, et un autre cas est soupçonné en Grèce, ont indiqué des scientifiques de l'Institut Pasteur et de Santé publique France. Il s'agit du premier cas signalé à l'étranger.

16h30 : Lait contaminé : un bébé atteint de salmonelle en Espagne et un cas soupçonné en Grèce, annonce l'Institut Pasteur.

15h39 : Les députés socialistes demandent la création d'une commission d'enquête parlementaire sur l'affaire du lait contaminé. La demande est également formulée par un porte-parole des députés PCF. Pour les socialistes, "il s'agira de faire toute la lumière sur cette affaire, d'établir les responsabilités de chacun", selon un communiqué du groupe Nouvelle Gauche.

15h23 : "Lactalis reprendra toute boîte de lait infantile produite sur le site de Craon, quelle que soit la date."

Bruno Le Maire précise la mesure phare qu'il a décidée avec le PDG de Lactalis : "Plus une seule boîte de lait [issue du site de Craon, en Mayenne] ne doit être commercialisée."



15h19 : "L'Etat prend toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité sanitaire à laquelle les Français ont le droit."

Bruno Le Maire assure qu'il a notamment demandé au PDG de Lactalis de faire preuve de "plus de transparence".

15h20 : "A l'issue de cette réunion, nous sommes convenus d'une série de décisions pour mettre fin aux dysfonctionnements dans les rappels, pour identifier la source de contamination et pour préserver le site de Craon."

Bruno Le Maire fait le point et annonce que l'ensemble des produits Lactalis issus du site industriel de Craon vont être repris.

15h09 : Bonjour @Ronan. Aucune information n'a filtré pour l'instant, mais je peux vous annoncer que le ministre de l'Economie Bruno Le Maire va faire une déclaration dans quelques minutes, à l'issue de cette réunion. Vous pourrez la suivre dans notre direct.

15h07 : Avez-vous des infos sur la rencontre entre M. Besnier et M. Le Maire ?

13h30 : L'usine de Lactalis de Craon, en Mayenne, tourne au ralenti depuis l’arrêt de la production de lait en poudre début décembre. "C’est pesant. C’est une situation qui est dure à affronter pour tout le monde", confie à franceinfo Daniel, un salarié au chômage technique.

10h17 : Emmanuel Besnier, le PDG de Lactalis, est convoqué en début d'après-midi par le ministre de l'Economie Bruno Le Maire. Il devra s'expliquer dans l'affaire du lait infantile contaminé. France 3 vous en dit plus sur ce discret patron, 8e fortune de France à 46 ans.

09h18 : Des premiers nourrissons malades à la fin août, aux boîtes de lait premier âge toujours présentes dans les rayons des supermarchés malgré trois rappels successifs, Carole Bélingard revient sur une affaire qui éclabousse Lactalis et les principaux groupes de distribution.

Des boîtes de lait pour bébé Milumel de chez Lactalis.
(MAXPPP)

08h48 : Ségolène Noviant, une maman de 29 ans, vit un cauchemar depuis que son fils de 6 mois a absorbé du lait contaminé aux salmonelles. Il enchaîne les hospitalisations et sa santé est très fragile. Elle annonce dans L'Est Républicain qu'elle va porter plainte contre l’industriel Lactalis.

08h25 : "Je crains que l'on trouve des choses étonnantes chez Lactalis", indique sur Europe 1 la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, actuellement invitée d'Europe 1. Dans Le Parisien, la ministre salue les excuses du groupe dans l'affaire du lait contaminé mais n'est "pas sûre que cela soit suffisant".

08h16 : Selon Delphine Chadoutaud, présidente du syndicat des pharmaciens de l’Essonne, "les rappels" de lait contaminé aux salmonelles "ont été mal faits". Des boîtes qui auraient dû être retirées ont été retrouvées dans des grandes surfaces mais aussi dans 44 pharmacies. Son interview sur franceinfo est à retrouver ici.

07h48 : "Il y a eu une faute de l'entreprise, Lactalis doit assumer sa responsabilité."

Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation est actuellement interrogé sur RTL sur l'affaire du lait contaminé par des salmonelles. Le gouvernement a demandé des sanctions.

07h10 : "Il faudra qu'il y ait des sanctions, l'impunité ça suffit !" Invitée de franceinfo, Karine Jacquemart, directrice générale de Foodwatch France, a réagi hier à la crise sanitaire du lait infantile. Son association a lancé une pétition pour demander plus de transparence aux distributeurs et détruire les lots concernés.

Vous êtes à nouveau en ligne