La pénurie de beurre va faire augmenter le prix du croissant

France 2

Le cours du beurre flambe. Le prix au kilo a été multiplié par deux en moins de deux ans. Les producteurs laitiers ne sont pas mieux rémunérés alors que les consommateurs devraient payer davantage.

Les Français vont très bientôt payer gâteaux, pâtisseries, croissants et autres viennoiseries plus cher. Le responsable, c'est le beurre. Son prix a doublé, passant de 1 800 euros la tonne en 2015 à 5 400 euros la tonne en 2017. Raison principale : la demande mondiale de beurre supérieure à l'offre. Une pénurie qui entraîne mécaniquement une flambée des prix.

L'Asie en raffole, les États-Unis le redécouvrent

L'Asie a un soudain regain d'intérêt pour les produits laitiers et notamment le beurre. Même engouement aux États-Unis, où les qualités nutritionnelles du beurre viennent d'être réhabilitées. En France, la Fédération des entreprises de boulangeries tire la sonnette d'alarme et demande dans l'immédiat à l'industrie laitière de fabriquer davantage de beurre pour freiner la hausse des prix.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne