La loi alimentation fait flamber le prix de l’alcool

France 3

Les prix de l'alcool ont connu une envolée ces derniers mois. Une conséquence inattendue de la loi obligeant les supermarchés à mieux payer les agriculteurs.

Dans les rayons des supermarchés, le prix des alcools s'est envolé : +3,2% en moyenne en seulement deux mois, avec une pointe de 8,8% pour le gin et 8,6% pour le rhum. La bière a augmenté de 7,3%. La nouvelle loi alimentation est en cause. Les distributeurs doivent mieux rémunérer les agriculteurs et les producteurs, mais pour compenser, ils ont augmenté leurs marges là où elles étaient les plus faibles, sur les alcools notamment.

Vin et champagne : prix stables

Cette hausse des prix pourrait avoir un impact sur la consommation, ce qui réjouit l'addictologue Amine Benyamina. "L'augmentation des prix aura une vertu indéniable sur l'accès de l'alcool à des populations vulnérables, notamment les jeunes, et un effet dissuasif chez les plus modestes", estime-t-il. Les prix des vins et des champagnes, quant à eux, sont restés stables, car leurs marges étaient déjà confortables.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne