La baguette française bientôt inscrite au patrimoine culturel de l'Unesco ?

La baguette devra affrontrer le bistrot parisien, qui veut lui aussi entrer au patrimoine immatériel de l\'Unesco.
La baguette devra affrontrer le bistrot parisien, qui veut lui aussi entrer au patrimoine immatériel de l'Unesco. (FRED TANNEAU / AFP)

Le Conseil de Paris examinera la semaine prochaine cette requête de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française, avant éventuellement de déposer une candidature auprès de l'Unesco.

La profession espère que cette candidature ne fera pas un four. La Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française, qui organise son congrès ce dimanche 23 septembre à Paris, souhaite que la célèbre baguette française entre au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco. Selon le Journal du dimanche, la profession demande au Conseil de Paris d'examiner la semaine prochaine cette requête, puis de porter officiellement cette candidature auprès du ministère de la Culture, qui pourra ensuite la présenter à l'Unesco.

Sur proposition de Jérôme Dubus, le groupe Parisiens progressistes constructifs et indépendants demande à la maire (PS) Anne Hidalgo de soutenir cette démarche, précise l'hebdomadaire. 

Dominique Anract, président de la Confédération, a expliqué vendredi sur franceinfo avoir lancé ce projet "avec la galette en portant les vœux au président de la République". "Je lui ai dit que nous avions besoin de son soutien. Il nous a dit qu'on avait son soutien plein et entier. Nous avons fait toutes les démarches nécessaires", a-t-il indiqué. 

En concurrence avec le bistrot parisien

La baguette devra affronter le bistrot parisien, qui veut lui aussi entrer au patrimoine immatériel de l'Unesco. Loin de voir le bistrot comme un concurrent, Dominique Anract "pense et espère que ce sera la baguette" qui décrochera la distinction. "Mais si nous passons, on pourra soutenir les terrasses", assure le président de la Confédération.

Le secteur de la boulangerie, qui représente 11 milliards de chiffre d'affaires, regroupe 32 000 entreprises et 180 000 salariés, est confronté à de nombreuses difficultés. La consommation des Français a fortement baissé dans les dernières décennies et les boulangers traditionnels sont confrontés à la concurrence des boulangeries de chaînes.

Vous êtes à nouveau en ligne