Jeûne alimentaire : de plus en plus d'adeptes

France 2

Ne rien manger pour retrouver énergie et sérénité. C'est le principe du jeûne qui compte de plus en plus d'adeptes. Mais, privé son organisme de toute nourriture est contre nature et n'est donc pas sans danger. Il faut donc être bien encadré.

Justine Lamboley sort des carottes de son frigidaire. Des légumes qu'elle ne va ni cuisiner, ni manger. C'est leur jus qui l'intéresse. La jeune femme de 37 ans a pris l'habitude de recourir au jeûne pendant 5 jours, elle se privera complètement de nourriture. "Plus on jeûne, plus ça devient facile parce que le corps s'habitude à jeûner", témoigne la femme adepte du jeûne à la maison. Jeune cadre dynamique, elle cumulait un quotidien stressant et une mauvaise hygiène de vie. Depuis quatre ans, elle réalise une cure de jeûne une fois par mois. Selon elle, il y a eu d'importantes améliorations.

Les 3 religions monothéistes habituées au jeûne depuis plusieurs siècles

Le jeûne n'est pas une nouvelle pratique. Kippour, ramadan ou encore carême, les trois religions monothéistes le pratiquent déjà depuis des siècles. Au XXe siècle, l'allemand Buchinger le redécouvre dans sa clinique, jusqu'à qu'il devienne une mode aujourd'hui. Dans les start-ups de la Silicon Valley, les salariés y voient même un optimisateur d'énergie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne