Huile de palme : un peuple indigène en danger

FRANCE 2

La déforestation en Malaisie, où des palmiers sont plantés pour produire de l'huile de palme, met en danger la biodiversité mais aussi les peuples indigènes qui vivent dans la forêt.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le peuple indigène Orang Asli, qui vit en Malaisie, est aujourd'hui menacé. Sa jungle disparaît, la faute à la déforestation. Ils ont pourtant besoin de cette forêt : ils ramassent les plantes pour se soigner et pour cuisiner, utilisent les arbres pour fabriquer leurs maisons. Ils connaissent la société moderne, et leurs vêtements viennent de la ville, à deux heures de route, mais ils préfèrent s'en tenir éloignés.

La Malaisie, deuxième producteur mondial d'huile de palme

Pour ce peuple, la forêt est sacrée. Mais de plus en plus, ils n'y trouvent plus rien pour se nourrir notamment. De plus en plus d'arbres sont abattus et cela aggrave la situation des indigènes. Les sociétés de déforestation gagnent du terrain, sans prendre en compte la présence des peuples dans la jungle. Il faut faire de la place pour planter des palmiers par millions afin de produire de l'huile de palme. La Malaisie en est le deuxième producteur mondial.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne