Épiphanie : les galettes du cœur

Une association collecte les galettes des rois invendues dans les pâtisseries, elles sont redistribuées à des femmes en grande difficulté.  

Coup de feu dans l'atelier de la pâtisserie Marques. Il faut sortir au moins 300 galettes dans la journée. Alors tous les salariés sont mobilisés sous l’œil du patron. Parmi toutes ces productions, six galettes sont réservées pour l'association Pâtisserie solidaire, créée en souvenir d'une jeune pâtissière trop tôt disparue. Le but ? Apporter un peu de douceur aux plus défavorisés. Après les bûches de Noël, c'est au tour de la galette des rois.

Une tradition inconnue

Solange de l'association récupère les invendues et les redistribue aux associations caritatives. Direction Cœur de femme, un lieu qui héberge à Paris, une quarantaine de femmes en grande difficulté. Vingt nationalités et des histoires qu'elles portent sur des visages fatigués. A la fin du repas commun, c'est l'heure de la galette, une tradition inconnue pour beaucoup d'entre elles.   
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne