Des nanoparticules dans nos aliments ?

Le magazine 60 millions de consommateurs a enquêté sur la présence dans notre alimentation de nanoparticules potentiellement toxiques.

Des additifs sont présents dans nos aliments, par exemple : le dioxyde de titane dans les bonbons, gâteaux et autres aliments sucrés comme salés.

" Ce sont des additifs qui sont autorisés depuis très longtemps, à priori, par l’autorité européenne qui dit que ça ne pose pas de problème sur la santé. Mais là c’est la forme normale, micrométrique. C’est la forme nano qui pose problème ", explique Patricia Chairopoulos, une journaliste en charge de l’alimentation pour le magazine 60 millions de consommateurs.

Une nanoparticule est la forme la plus petite d’un élément. Lors du processus de fabrication, il y a toujours une part, minime, qui se crée.  Le magazine a donc enquêté sur leur présence dans les aliments que l’on consomme.

Les résultats sont accablants puisque "100% des produits contiennent des nanoparticules de dioxyde de titane, en plus dans des proportions non négligeables", affirme-t-elle.

Un danger pour la santé ?

Ces nanoparticules sont 50 000 fois plus petites qu’un cheveu et peuvent franchir les barrières de protection de l’organisme.

Pour en tester la nocivité, des nanoparticules de dioxyde de titane ont été administrées à des rats, en quelques mois, ils ont développé des cellules cancéreuses.

" On ne sait pas si chez l’homme la même chose se produit, mais peut-être et d’autres part, une fois dans l’organisme ce que peuvent provoquer ces nanoparticules. Nous ne disposons pas d’assez d’études pour trancher pour dire attention, tel additif sous forme nano peut être dangereux et tel autre pas ", insiste Patricia Chairopoulos.

Vous êtes à nouveau en ligne