Deliveroo : les livreurs appellent au boycott de la plateforme

FRANCE 3

Les livreurs demandent aux clients de la plateforme internet de ne pas commander de plats à domicile. Ils sont en conflit avec la direction sur la nouvelle grille tarifaire.

Avant d'empocher son premier euro de la journée, Mohamed Diallo doit se connecter à l'application Deliveroo et attendre que les commandes arrivent. Heureusement, ce n'est jamais trop long. 4,50 euros pour moins de 10 minutes de vélo, il accepte la course et se met en route immédiatement. Depuis un an et demi qu'il pédale, le tarif minimum n'a cessé de baisser, sans aucune concertation.

Des tarifs bien moins avantageux pour les livreurs

"Quand j'ai commencé, la course minimum était 5,30 euros, puis 4,85 euros puis maintenant 2,70 euros", déplore Mohamed Diallo, qui a perdu 30% de son chiffre d'affaires à cause de cette nouvelle grille tarifaire. Il ne gagne plus que 40 euros par jour. Mais, pour Deliveroo, cette nouvelle tarification serait plus équitable, car elle serait établie sur la durée. "Deliveroo paie davantage les livreurs pour les courses de distance intermédiaire et longue", affirme l'entreprise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne