Consommation : l'origine des viandes et du lait dans le viseur de l'UFC Que Choisir

L'association de consommateurs UFC Que Choisir a passé à la loupe 269 produits à base de lait ou de viande pour voir si leur origine était bien indiquée comme l'exige une expérimentation en cours. Et le résultat est sans appel : les industriels ne joueraient pas le jeu.

Des origines mystérieuses : Union européenne ou non Union européenne. L'UFC Que Choisir pointe du doigt ces mentions opaques pour les viandes et le lait. Dans son enquête, l'association de consommateurs a par exemple remarqué que plus de deux produits sur trois contenant du poulet et un sur deux contenant du porc sont mal étiquetés. Impossible pour le consommateur de savoir d'où vient réellement la viande.

Des réfractaires

Pourtant, certains industriels jouent le jeu, tous leurs produits sont clairement identifiés, mais d'autres s'y refusent. Pour eux, cet étiquetage est trop complexe à mettre en place. C'est le cas de Sodebo ou William Saurin, aucun de leurs produits n’indique la provenance exacte de la viande. Rien d'illégal, mais après le scandale de la viande de cheval, l'Europe avait imposé aux industriels une meilleure traçabilité. Encore insuffisant pour l'UFC Que Choisir qui demande des mesures plus strictes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne