Après les échauffourées, la répression des fraudes va enquêter sur la promotion d'Intermarché sur le Nutella

Des pots de Nutella dans un supermarché de Nice, le 26 janvier 2018.
Des pots de Nutella dans un supermarché de Nice, le 26 janvier 2018. (ROLAND MACRI / BELGA MAG)

L'enseigne de la grande distribution a proposé, la semaine dernière, une promotion sur la célèbre pâte à tartiner, au prix de 1,41 euro au lieu de 4,50 euros pour un pot de 950 grammes. Ce rabais de 70% avait provoqué des scènes d'émeutes dans plusieurs supermarchés.

Comment un rabais a-t-il pu provoquer de telles échauffourées ? La répression des fraudes (DGCCRF) va lancer une enquête concernant la promotion de 70% sur le Nutella proposée par Intermarché, qui a engendré tensions et bousculades dans plusieurs magasins la semaine dernière. Le ministère de l'Economie a indiqué, lundi 29 janvier, qu'il allait "regarder de près cette promotion", confirmant une information du Parisien.

Un encadrement des promotions bientôt dans la loi

L'enseigne de la grande distribution proposait de jeudi à samedi derniers une promotion sur la célèbre pâte à tartiner, au prix de 1,41 euro au lieu de 4,50 euros pour un pot de 950 grammes. Dans plusieurs magasins, des scènes de bousculades et de bagarres ont eu lieu, des vidéos de clients se ruant sur les pots faisant le tour des réseaux sociaux.

Mercredi, un projet de loi doit être présenté pour encadrer la grande distribution. Parmi les mesures phares de ce projet, issu des Etats généraux de l'alimentation, figurent notamment un encadrement des promotions dans les grandes surfaces, ainsi qu'un relèvement de 10% du seuil de revente à perte.

Vous êtes à nouveau en ligne