Anti-gaspillage : quand les commerces s'organisent

FRANCE 2

Les supermarchés s'organisent pour lutter contre le gaspillage. Nos poubelles débordent, il y a urgence à moins jeter. Depuis trois ans, une loi oblige la grande distribution à prendre des mesures. Le point sur les dernières initiatives du secteur.

Valérie Lemoine est responsable qualité dans un supermarché. Deux fois par semaine, elle fait le tour des rayons et retire certains produits. Ceux qui "arrivent en date courte", explique-t-elle, "on retire les produits une journée avant". "En règle générale ce sont des produits frais". Des produits à consommer rapidement, vendus 60% moins cher, une solution devenue rentable. Dans ce supermarché, chaque mois en moyenne, quatre tonnes de nourriture arrivent en limite de consommation, la majorité est donnée aux associations. Autre moyen d'éviter le gaspillage, des magasins spécialisés dans lesquels on trouve uniquement des produits refusés en grande surface. "Question qualité-prix, c'est bon marché", confie un client. 

Les magasins anti-gaspillage se multiplient

Les clients comme les professionnels sont ravis. Exemple avec ce producteur de brioche qui peut alors vendre certains de ses produits qui auraient pu finir à la poubelle à cause d'un petit problème de coupe et de surcuisson, même si son producteur assure qu'il est "complètement sain". Une vingtaine de magasins anti-gaspillage devraient voir le jour d'ici la fin de l'année en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne