Allergie alimentaire : les petits commerces pointés du doigt

France 2

Près d'un an après l'entrée en vigueur de l'obligation d'indiquer aux consommateurs la présence d'allergènes dans les produits alimentaires non emballés, une étude révèle que les petits commerces ne jouent pas le jeu.

Lait, oeufs, gluten ou arachide... Depuis le 1er juillet 2015, il est obligatoire d'indiquer aux consommateurs la présence de produits allergènes dans les produits alimentaires non emballés. Selon l'UFC-Que choisir, on est loin du compte.

L'association de consommateurs publie ce mardi 7 juin sur son site une enquête. Celle-ci révèle que, dans 75% des cas, les petits commerces, boulangerie-pâtisserie, traiteurs et restaurants, ne jouent pas le jeu.

Des contrôles et des sanctions exigées

Même constat pour un quart des rayons à la découpe des 134 magasins de la grande distribution visités. Seule la restauration rapide fait figure de bonne élève. En France, l'allergie alimentaire touche 2,3 millions de personnes. L'association UFC-Que choisir réclame aux pouvoirs publics un contrôle des contrevenants ainsi que des sanctions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne