Alimentation : que contiennent vraiment les produits premiers prix ?

FRANCE 2

Enquête sur les dessous des premiers prix alimentaires. Ils ont souvent mauvaise réputation. Trop salés, trop sucrés, trop gras, mais les produits d'entrée de gammes sont-ils vraiment moins bons ?

Remplir son caddie en dépensant le moins possible, parcourir les rayons à la recherche des bonnes affaires. Chaque enseigne de grande distribution a maintenant sa gamme premier prix. Des produits au tarif toujours plus bas qui attirent et rendent méfiant à la fois. Comment les industriels parviennent à proposer des produits aussi compétitifs. Qu'apprend-on en déchiffrant les étiquettes des produits premiers prix ? La qualité est-elle toujours au rendez-vous ?

La quantité varie

Pour un paquet de surimi classique par exemple, 11,45 euros le kilo alors que dans sa version premier prix c'est trois fois moins : 3,60 euros le kilo. Le plus souvent la différence de prix s'explique par une différence de recette. Comparons ces deux paëllas : 3,82 euros pour la grande marque et 1,82 euros pour la moins chère. Les ingrédients sont les mêmes, mais les quantités varient. Six morceaux de poulet dans la paëlla classique contre cinq dans le premier prix.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne