Alimentation : les dates de péremption pourraient être rallongées

Voir la vidéo
France 3

Des associations proposent de revoir le système de date de limite de consommation sur les produits frais en les repoussant un peu plus dans le temps. Cela limiterait le gaspillage.

Les dates de péremption, qui figurent sur les produits industriels, sont-elles responsables d'un énorme gaspillage ? Ces dates limites de consommation, fixées par les industriels sous le contrôle des autorités sanitaires, seraient responsables de 20% du gaspillage alimentaire. Too Good To Go a eu l'idée de reculer la date limite de consommation des produits frais d'une journée. Cela permettrait de réduire le gaspillage de 176 tonnes de déchets par an en France.

"Sentir, observer, goûter"

"Il suffit, d'observer, de sentir, de goûter les produits", explique Lucie Basch, fondatrice de cette application anti-gaspillage, qui préconise de "se faire confiance" plutôt que faire confiance à une date imposée par un fabricant dans un but commercial parfois.

Autre idée : pour les dates de durabilité minimale des produits de longue conservation, ajouter à la phrase "à consommer de préférence avant le", la mention "et aussi après". L'objectif est de rappeler aux consommateurs que les aliments peuvent être mangés bien au-delà des dates mentionnées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne