Alimentation : le Yuzu, un agrume japonais aux nombreuses vertus

France 2

Si, physiquement, le Yuzu est à mi-chemin entre le citron et le pamplemousse, cet agrume mérite bien mieux que cette comparaison. Au Japon, on lui prête toutes les vertus, que ce soit à table ou en ablution.

Dans la cuisine parisienne de Thomas Boullault, ils sont devenus incontournables. Pour leur goût unique, les Yuzu occupent une place de choix dans les plats du chef étoilé. Ici, ils agrémentent des huitres chaudes au beurre blanc et whisky tourbé. Un agrume très onéreux : 6 euros la pièce en moyenne. S'il y a encore une dizaine d'années, les Yuzu étaient introuvables dans la cuisine des grands chefs, ces derniers en raffolent désormais.

Vinaigre, huile, en saké, confiture

Les Yuzu viennent principalement des montagnes de Kochi, au sud du Japon, leur pays d'origine. Une culture difficile : les premiers fruits n'apparaissent qu'au bout de quatre ans au minimum et l'arbre ne s'adapte pas à tous les climats, comme le bord de mer. Au Japon, le Yuzu est déjà très présent dans la gastronomie : il se consomme en vinaigre, en huile, en saké, mais aussi en confiture. En plus de son goût si particulier, l'agrume aurait des effets bénéfiques pour la santé : il contient des substances antioxydantes et est recommandé pour soigner les rhumes. Un fruit sain que les Japonais aiment plonger dans leur bain. Objectif : purifier le corps et éviter de tomber malade.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne