Alimentation : le prix du panier de fruits et légumes a baissé en 2017, selon Familles rurales

Étal de l\'épicerie paysanne \"Les Pissenlits\" qui propose des fruits et légumes de saison, produits localement, à Marseille (Bouches-du-Rhône).
Étal de l'épicerie paysanne "Les Pissenlits" qui propose des fruits et légumes de saison, produits localement, à Marseille (Bouches-du-Rhône). (VALÉRIE VREL / MAXPPP)

Dans son rapport annuel, publié jeudi, l'association Familles rurales relève qu'après "une valse des prix" pendant dix ans, le tarif des fruits et légumes conventionnels a baissé cet été tandis qu'il s'est stabilisé en bio.

Après "dix ans de valse des prix" et une année 2016 record du point de vue de la hausse des prix, le prix du panier de fruits a baissé de 8 % en 2017 et celui du panier de légumes a baissé de 7 %. C'est le résultat de l'étude annuelle de Familles rurales que franceinfo vous dévoile jeudi 24 août.  

L'association a relevé les prix de huit fruits et huit légumes sur les marchés, dans les super et hypermarchés, et les enseignes à bas prix, partout en France. Dans le détail, concernant les fruits, si les poires conférence, les pommes golden et les fraises burlat ont vu leurs prix augmenter, d'autres ont connu une véritable chute des prix : l'abricot bergeron est passé de 4,07 euros en 2016 à 3,02 euros en 2017 (-26%) et la pêche blanche est passée de 2,80 à 3,32 euros (-16%). Du côté des légumes, le prix de la tomate grappe a augmenté de 8% mais celui de la pomme de terre bintje a baissé de 22% et celui de la courgette longue, de 20%.

"L’écart entre produits bio et conventionnels n’a jamais été aussi important", note également l'étude qui relève tout de même que le prix du bio se stabilise sur un an : + 0,1 % pour les fruits et +3 % pour les légumes.

Le bio coûte encore deux fois plus cher

C'est sur les marchés que les prix ont le plus baissé, mais les enseignes à bas prix restent les moins chères, selon l'étude. Familles rurales a comparé le coût des fruits et légumes low cost et celui des fruits et légumes "cultivés en France" : manger 400 grammes de fruits et légumes tous les jours, comme le préconisent les autorités de santé, coûtera 110 euros chaque mois à une famille de quatre personnes à l'affût des petits prix, contre 130 euros pour une famille qui privilégie les aliments français. L'association précise d'ailleurs qu'il est plus facile de trouver des fruits et des légumes français dans les hyper et supermarchés, que sur les marchés traditionnels. 

Quant aux familles qui consomment du bio, elles dépensent quasiment deux fois plus que les produits conventionnels puisque le panier est à 240 euros par mois. 

Vous êtes à nouveau en ligne