Alimentation : des avocats vendus par Biocoop soupçonnés de ne pas être bio

FRANCE 3

De plus en plus de Français sont prêts à payer plus cher pour consommer des fruits et légumes français ou bio. Mais comment être sûr de l'origine des produits achetés ? Le réseau de magasins Biocoop assure avoir été trompé par un fournisseur.

Bien avant l'aube aux portes de Paris, le marché de Rungis est en ébullition. Un grossiste interrogé par France 3 vend 200 tonnes de fruits et légumes par jour. Redouane Oubab est chargé de vérifier le calibrage et la traçabilité des tomates reçues chaque jour. Principal indice de la provenance du produit : l'étiquette collée sur les palettes. Les acheteurs professionnels comptent également sur l'expérience.

Agnès Pannier Runacher dénonce les fraudeurs

La traçabilité est vérifiée à chaque étape de la filière, mais les tromperies existent. Au début de l'année, des kiwis échiquetés "origine France" venaient en fait d'Italie. Mercredi 10 juillet, Le Canard enchaîné épingle la chaîne de magasins Biocoop. Une partie de leurs avocats bio importés d'Espagne auraient poussé au Pérou. La direction réfute ces accusations et pointe du doigt des producteurs peu scrupuleux. Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances, dénonce quant à elle les fraudeurs. Jeudi 11 juillet, les contrôleurs seront sur un marché du Gard pour vérifier les provenances.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne