Aides-soignants : rendre plus attractive la profession

FRANCE 2

Le projet de loi dépendance vise à rendre plus attractifs les métiers du grand âge. En Loire-Atlantique, la formation d'aide-soignant est gratuite pour tenter d'attirer des candidats.

Une formation gratuite. En Loire-Atlantique, les aspirants aides-soignants peuvent apprendre leur futur métier gratuitement, alors qu'ils auraient dû débourser 7 000 €. L'objectif est de pallier le manque de personnel, notamment dans les Ehpad. À la sortie, 9 élèves sur 10 trouvent immédiatement un emploi. Malgré ce dispositif, les établissements peinent à recruter.

Une pénurie qui devrait s'aggraver

"Ce n'est pas plus dur et plus pénible, c'est que l'accompagnement est plus long, donc on n'a plus de temps a passer avec nos résidents pour pouvoir faire notre travail au mieux", explique Isabelle Frarier, aide-soignante. Le planning de l'établissement où elle travaille vire souvent au casse-tête pour la direction. Dans les Pays de la Loire, un tiers des aides-soignants devraient prendre leur retraite d'ici trois ans, la pénurie devrait donc s'aggraver. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne