Vincent Lambert : qu'est-ce qu'un état végétatif chronique irréversible ?

A 42 ans, Vincent Lambert, victime d’un accident de la route en 2008, se trouve dans un état végétatif chronique irréversible, à ne pas confondre avec l'état dit "pauci-relationnel" qui désigne un état de conscience fluctuant.

Les médecins mandatés par le tribunal administratif sont formels. Vincent Lambert est dans un état végétatif chronique irréversible. Sa conscience a disparu mais son cerveau fonctionne toujours.  « C’est un état où les malades peuvent exprimer un éveil. Ils peuvent avoir un cycle jour-nuit, des moments où ils ont des mouvements spontanés des yeux, du visage, des mains, des membres en fonction des autres lésions qu’ils présentent. En revanche, et c’est ce qui définit vraiment cet état, ces mouvements là sont sans conscience. Ils ne répondent pas à un environnement ou à une demande : ce sont des mouvements purement réflexes, » explique le professeur Vincent Degos, anesthésiste-neuro-réanimateur à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Absence d'une conscience minimale pour Vincent Lambert

Mais pour les parents de Vincent Lambert, leur fils présenteraient des signes caractéristiques d’un faible état de conscience : il aurait pleuré en leur présence. Des larmes qui ne sont sans doute pas le fruit de sa volonté : le circuit lacrymal peut fonctionner de façon autonome et le patient n’a pas été diagnostiqué en état pauci-relationnel. Dans cet état de conscience minimal, les patients peuvent communiquer à minima avec l'environnement et l'entourage en répondant à des stimuli par des petits gestes tels que suivre du regard un stimulus visuel, lever la main ou sourire. Des réponses à des stimuli qui fluctuent… « Ces patients ont une conscience qui peut être instable dans sa continuité, soit instable dans sa puissance c’est-à-dire qu’ elle peut s’éteindre petit à petit » précise le professeur Degos.  

Plus le temps passe après un traumatisme, plus l’état du patient se stabilise et plus les expertises neurologiques sont susceptibles d’être fiables. L’état végétatif chronique irréversible de Vincent Lambert serait donc bel et bien définitif.

Vous êtes à nouveau en ligne