Incendie de l'usine Lubrizol à Rouen : la toiture brûlée contenait de l'amiante

(LOU BENOIST / AFP)

Selon une information rapportée par France Bleu Normandie, une partie de la toiture qui est partie en fumée lors de l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime) contenait de l'amiante. Si la préfecture écarte tout risque pour la santé, l'adjoint EELV à la mairie réclame des études précises sur la qualité de l'air.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Lors de l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime) dans la nuit de mercredi à jeudi, une toiture contenant de l'amiante est partie en fumée, indique vendredi France Bleu Normandie. La préfecture écarte tout risque pour la santé.

"On souhaite que des études précises de la qualité de l'air soit réalisées"

Selon des habitués de l'usine, 8 000 m² de l'usine sont équipés d'un toit en fibrociment, matériau reconnu pour ses qualités isolantes mais qui contient de l'amiante. "On connaît les dégâts sur l'organisme que cela occasionne", s'inquiète Jean-Michel Bérégovoy, adjoint EELV au maire de la ville de Rouen, interrogé par France Bleu Normandie. "On souhaite que des études précises de la qualité de l'air soit réalisées. Il y a 8 000 mètres carrés de matière amiantée dans l'atmosphère. C'est énorme."

"Comme dans de nombreux sites industriels, il y a de l'amiante, indique Pierre-André Durand, le préfet du département. Dans l'air, il n'y a pas d'inquiétude à avoir, c'est tout à fait clair. En revanche, il y en a sur le site de l'usine et il va y avoir un travail de restauration très poussé à mener."

Vous êtes à nouveau en ligne